7 étapes pour un benchmark réussi en 2022

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
benchmark

Véritable outil d’analyse multifacettes, le benchmark est primordial pour booster votre stratégie marketing sur les réseaux sociaux. Bien qu’il puisse sembler complexe de prime abord, il peut être réalisé en 7 étapes simples à mettre en place pour une analyse complète et précise.

Vous souhaitez maitriser les bases du benchmark et élaborer une stratégie efficace pour 2022 ? On vous dit tout sur cet outil essentiel.

Au fait, c’est quoi un benchmark ?

Dans la jungle des réseaux sociaux, il est parfois peu évident de comprendre les actions et résultats de ses concurrents. Il est ainsi indispensable de réaliser un benchmark pour comprendre les performances du paysage concurrentiel de votre organisation.

Simple et évolutif, le benchmark est un outil d’analyse efficace des pratiques utilisées par la concurrence. Il s’agit d’une étude comparative qui vise à collecter des données sur vos concurrents, les interpréter et mettre en lumière les points forts ou faiblesses de leurs stratégies. En interprétant les résultats obtenus, vous êtes en mesure d’adapter votre propre stratégie pour améliorer vos performances face à vos concurrents.

Contrairement à la veille concurrentielle, le benchmark est une étude ponctuelle. Menée dans le but de dégager les bonnes pratiques qui fonctionnent chez vos concurrents, cette étude permet de s’inspirer et d’ajuster les pratiques employées pour votre marketing des réseaux sociaux. En somme, le benchmark est un outil d’aide à la décision utile et efficace.

Pourquoi est-il important de réaliser un benchmark sur les réseaux sociaux ?

Entre les modifications fréquentes des algorithmes des plateformes et l’évolution constante des attentes de vos consommateurs, votre performance sur les réseaux sociaux peut subir des variations. Pour en apprendre davantage sur les raisons de ces variations, il est nécessaire de mettre votre performance en comparaison avec d’autres acteurs du même secteur.

L’analyse des données récoltées grâce au benchmarking permet non seulement de cartographier précisément les cibles de vos concurrents, mais aussi d’étudier leurs stratégies de publication ou de révéler la force de leurs audiences à travers le taux d’engagement.

Collecter et interpréter les données de vos concurrents sur des plateformes comme Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn s’avère donc utile pour révéler les bonnes pratiques dont il faut s’inspirer pour booster ses performances sur les réseaux sociaux. Le benchmark permet également de comprendre les raisons des échecs de certaines campagnes ou publications : c’est une façon simple d’éviter de reproduire ces mêmes erreurs.

Concrètement, à quoi servent les résultats d’un benchmark ?

Que les résultats d’analyse soient quantitatifs ou qualitatifs, ils vous permettront de répondre aux principales questions que vous vous posez sur les consommateurs, la concurrence et votre position sur le marché.

Vos objectifs marketing peuvent donc être variés :

  • Ajuster votre stratégie réseaux sociaux pour accroitre votre visibilité
  • Définir une nouvelle stratégie de communication pour un produit spécifique
  • Redéfinir son positionnement
  • Connaitre davantage sa cible : données démographiques, habitudes, intérêts …
  • Comprendre la stratégie de positionnement des concurrents
  • Trouver de l’inspiration pour une future campagne sur les réseaux sociaux
  • Déterminer un secteur d’activité inexploité à fort potentiel
  • Etc.

Véritable photographie du paysage concurrentiel à un instant T, le benchmark est une solide référence pour définir les lignes directrices de votre stratégie. Il vous permettra ainsi de booster vos objectifs marketing sur les réseaux sociaux avec des mesures adaptées à votre organisation.

Comment mettre en œuvre un benchmark efficace en 7 étapes ?

La mise en œuvre d’un benchmark nécessite avant tout une bonne connaissance de votre organisation et de votre stratégie actuelle. En effet, l’orientation de votre analyse dépendra principalement de vos objectifs marketing.

Pas de panique, on vous guide à travers ces 7 étapes simples pour un benchmark réseaux sociaux réussi en 2022 !

analyse concurrentielle

Étape 1 : Identifiez les éléments clés pour offrir un cadre à votre étude

Dans un premier temps, il est indispensable d’identifier les éléments clés qui permettront de structurer au mieux votre étude concurrentielle. De la définition des objectifs à la restitution des résultats, il existe une multitude de détails à clarifier pour être certain d’obtenir les résultats escomptés.

Pour vous aider, on vous a préparé un échantillon de questions à se poser avant de poursuivre la mise en œuvre de votre étude :

  • Les objectifs : quel est le but principal de cette étude ? Que souhaitons-nous apprendre grâce à ce benchmark ? Que souhaitez-vous évaluer ?
  • Les concurrents : s’agit-il de se concentrer sur des concurrents proposant une offre similaire ou différente ? y’a-t-il des publications ou campagnes qui nous ont marqués sur les réseaux sociaux ? existe-t-il de futurs concurrents potentiels ?
  • La collecte et le traitement des données : quel outil utiliser pour collecter les données ? Qui est chargé d’exploiter les données ? Quel outil pour analyser les données ? Comment et où stocker les données ?
  • La restitution des résultats : à qui communiquer les résultats ? Quels résultats ? Sous quelle forme ?

Notez que la réponse à ces questions est variable en fonction de la taille de votre entreprise, de vos outils et compétences internes ainsi que de l’ampleur de votre benchmark concurrentiel.

Étape 2 : Analysez vos propres forces et faiblesses

Comme dans toute analyse comparative, il vous faudra collecter des valeurs de référence. Celles-ci sont les KPI (« key performance indicators » ou indicateurs clé de performance) de votre entreprise.

Sélectionnez ceux dont l’analyse est pertinente en fonction de vos objectifs : fréquence de publication, nombre d’impressions, taux d’engagement, taux de conversion, etc. Ensuite, collectez vos données internes et rassemblez toutes les informations dans un tableur ou document qui vous permettra d’avoir une vision globale des données. Mettez également en lumière les KPI pour lesquels vous êtes particulièrement performant ainsi que ceux qui comportent une nette marge de progrès.

Cette étape est primordiale pour établir un diagnostic précis de la performance de votre business et pour pouvoir comparer vos résultats à ceux de vos concurrents.

benchmark

Étape 3 : Identifiez vos principaux concurrents

Le nombre de concurrents sélectionnés dépend généralement des objectifs poursuivis à travers votre étude. Dans le cadre d’un benchmark des réseaux sociaux, il est préconisé d’identifier 3 à 5 concurrents. Cela vous permettra de baser votre analyse sur une quantité suffisante d’informations sans vous éparpiller et perdre du temps en croulant sous les données.

Prenez soin de choisir des entreprises correspondant à votre secteur et qui se distinguent par leur communication innovante ou particulièrement performante. Misez par ailleurs sur des entreprises d’envergure différente, de la petite start-up en début d’activité à la multinationale bien établie. Un panel varié vous permettra en effet d’obtenir une banque d’informations plus larges.

Vous rencontrez des difficultés pour déterminer qui sont vos concurrents ? Voici quelques conseils à mettre en place pour les débusquer :

  • Effectuez une recherche de hashtags correspondant à ceux utilisés dans votre secteur pour trouver les autres marques qui les utilisent
  • Recherchez les entreprises référencées par Google en tapant les mots-clés correspondant à votre secteur d’activité
  • Déterminez les marques suivies par vos propres followers sur les réseaux sociaux

Étape 4 : Collectez un maximum d’informations pertinentes

C’est au cours de cette étape que vous plongerez dans la stratégie réseaux sociaux de vos concurrents. Collectez un maximum de données quantitatives et qualitatives sur leur stratégie de positionnement, leurs objectifs social media, leur performance et leur communauté.

  • Stratégie de positionnement : quels sont le ton et le format utilisés ? Quel est le type de contenu posté ? Quelles sont les thématiques abordées ? Comment se manifeste leur community management ? Comment interagissent-ils avec leur audience ?
  • Objectifs social media : s’agit-il de générer du trafic ? Gagner en visibilité ? Améliorer son image de marque ? Aider et informer son audience ? Construire une audience fidèle et engagée ?
  • Performance du contenu : quelle est la fréquence de publication ? À quel moment le contenu est-il posté ? Quel est le taux d’engagement des publications ? Combien votre concurrent a-t-il d’abonnés ? Comment évolue le nombre d’abonnés ? Quel est le taux de réponse de vos concurrents ? Quel est le temps de réponse moyen aux requêtes des abonnés ?
  • Audience et communauté : qui est la cible (données démographiques) ? Comment se comporte l’audience des concurrents ? combien de fois ont-ils été mentionnés par les utilisateurs ? Des influenceurs ont-ils parlé de la marque concurrente ?
benchmark

Étape 5 : Analysez soigneusement les données recueillies

Une fois collectées, les données se doivent d’être classées puis comparées aux données relatives à votre entreprise. Identifiez les points communs et différences afin d’en dégager les grandes tendances. Cela vous permettra de déterminer vos points forts et vos axes d’amélioration en fonction de ceux de vos concurrents.

L’essentiel est de comprendre au mieux la présence de vos concurrents sur les réseaux sociaux afin de vous en inspirer pour élaborer un plan d’action qui boostera votre propre stratégie marketing.

Étape 6 : Communiquez des résultats clairs et lisibles

Bien plus valorisables que les données brutes récoltées lors de l’étape 4, les résultats de votre analyse concurrentielle sont le point de départ pour toute réflexion complémentaire. Il est ainsi indispensable de présenter vos conclusions et points clés de manière claire et précise.

Ensuite, communiquez vos conclusions aux personnes concernées qui ont besoin d’orientations concrètes quant à la stratégie à adopter. Focalisez votre communication sur les enseignements les plus significatifs et sur les enjeux principaux afin de déterminer des objectifs explicites.

Pour ce faire, transformez les données brutes en recommandations claires puis déterminez des objectifs chiffrés et mesurables.

analyse concurrentielle

Étape 7 : Élaborez un plan d’action pour booster votre stratégie réseaux sociaux

Dernière étape de votre benchmark : l’élaboration d’un plan d’action détaillé.

Structurez votre plan d’action en différents objectifs auxquels vous assignerez une deadline spécifique. Le secret d’un plan d’action efficace ? Des objectifs chiffrés combinés à un calendrier précis.

Pour vous aider dans l’élaboration de votre plan d’action, on vous conseille la méthode SMART comme ligne directrice : vos objectifs doivent être spécifiques, mesurables, acceptables, réalistes et temporellement définis. Spécifiez chacun de ces attributs dans votre plan d’action pour vous assurer qu’il ne laisse aucune place à l’interprétation.

Votre plan est complet et bien structuré ? Ne perdez pas de temps et lancez-vous dans la mise en place des actions ! En effet, votre benchmark est révélateur d’un paysage concurrentiel à un instant T sur les réseaux sociaux et est susceptible d’évoluer rapidement.

C’est également l’une des raisons pour lesquelles il est indispensable de répéter régulièrement la réalisation d’un benchmark réseaux sociaux.

Ce qu’il faut savoir pour un benchmark réseaux sociaux réussi

La durée d’un bon benchmark

Le benchmark est une véritable étude de fond globale et complète. Il est ainsi nécessaire d’y consacrer plusieurs semaines à plusieurs mois, en fonction de l’ampleur de votre marché et de vos concurrents. Notez cependant que le temps consacré à la réalisation d’un benchmark est très vite rentabilisé par la mise en place d’actions cohérentes révélées par votre analyse !

La différence entre le benchmark et la veille concurrentielle

Alors que le benchmark est une étude ponctuelle, qu’il convient d’ailleurs de renouveler fréquemment, la veille concurrentielle est réalisée en continu. Celle-ci est moins profonde, mais permet une surveillance permanente de vos concurrents. Ces deux études étant complémentaires, il est parfaitement utile de combiner les deux types d’études pour booster votre stratégie marketing.

Les réglementations sur la protection des données

Dans le cadre d’une analyse de la concurrence sur les réseaux sociaux, pensez à respecter les récentes réglementations sur la protection des données mises en place par les plateformes. Plusieurs d’entre elles limitent d’ailleurs les possibilités de collecte des données : il ne vous sera désormais plus possible de récupérer certaines données de performance.

AUTEUR

Max Andersson

Max Andersson

Max est un passionné du marketing digital depuis qu’il est entré dans ce monde en 2014. Il a rédigé de nombreux articles et études de cas sur les stratégies des entreprises à succès dans le digital. Toujours à la recherche de nouvelles informations, il veut transmettre sa connaissance aux entrepreneurs en Suisse romande.

Laisser un commentaire

ARTICLES RÉCENTS

TÉLÉCHARGEZ VOTRE COPIE

GRATUIT

Devenez le roi de votre savane

CONTACT

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Chaque semaine, recevez notre sélection de news digitales directement dans votre boîte mail. Exclusivement pour nos abonnés.

© Simba Digital Sàrl – Tous droits réservés – Protection des données